06 octobre 2005

De passage au Grau-du-Roi...


Hier, je vous avais promis quelques vues du Grau-du-Roi. La météo était en demi-teinte mais pas besoin de parasol sur la plage. Nous y avons passé une seule journée pour permettre à Thibault de profiter un peu de la plage. Le sable, il adore ça comme tous les gamins de son âge.

Comme j'ai par principe de ne pas mettre des photos de mes proches sur mon blog, vous ne verrez pas la joie débordante de l'enfant qui patauge et creuse des trous avec son papa (qui ne m'autoriserait d'ailleurs pas à dévoiler son 'grand corps musclé' au monde entier!!! ;-D ).

Par contre, je vais vous montrer le talent de sculpteurs sur sable anonymes. Ce genre de chose me laisse toujours perplexe et admirative.


Etonnant, non? Rien à voir avec un château de sable tout de suite écrasé par les pieds d'un garnement donc même pas eu le temps de le photographier...

Pour changer de la grisaille du sable, je vous mets en plus une touche colorée, la dernière du jardin de la maison du Sud, les lavandes et les lauriers ayant fané et pris un air d'hibernation, restent donc quelques sédums et de la verveine.



Voilà pour aujourd'hui! Demain, j'ai de nouveau rendez-vous avec des copinettes pour la journée Portes Ouvertes d'automne chez Craft Corner à La Hulpe près de Bruxelles. Encore du bonheur en perspective et un certain allégement du porte-monnaie sans aucun doute.

Par contre, ce sera de nouveau relâche sur ce blog pour trois jours. Je vous retrouverai avec bonheur lundi pour une visite éclair à Uzès la splendide!

4 commentaires:

Marie-Claire a dit…

Moi aussi j'aime la plage et le sable. Raison de plus pour que tu m'emmènes la prochaine fois !
Très belles photos ! J'attends la suite avec impatience...

Cécile a dit…

Magnifiques ces sculptures. J'avais été voir une expo de sculptures de sable pendant mes vacances, tu avais vu les photos sur mon blog ?
Bisoussssssss et à demain

Violette a dit…

J'aime beaucoup aussi, de même que les dessins à la craie sur les trottoirs...

Ariane a dit…

impressionnantes ces oeuvres éphémères.